Attaques virulentes lors du débat Le Pen-Macron | Alog News | www.africalog.com
home

Vous pouvez consulter l'aide question 9 pour viagrasansordonnancefr.com viagra plus d'informations. AbonnementsVersion iPadVersion mobileBoutique Marie Claire Retenir mon mot de passeCe soir, à minuit, le citrate de sildénafil tombera dans le domaine public.

<!-- dfnfjbgknfgbkjn, 6bfb847d-b4aa-4a3c-814f-7c800c1a2153 -->

Attaques virulentes lors du débat Le Pen-Macron

May 03, 2017
Attaques virulentes lors du débat Le Pen-Macron

Marine Le Pen, candidate de l'extrême droite et Emmanuel Macron le centriste pro-européen ont entamé mercredi soir par des attaques virulentes leur grand débat de l'entre deux tours, à quatre jours du second tour de la présidentielle française.

"M. Macron est le candidat de la mondialisation sauvage, de l'ubérisation, de la précarité, de la brutalité sociale, de la guerre de tous contre tous, du saccage économique notamment de nos grands groupes, du dépeçage de la France par les grands intérêts économiques, du communautarisme", a attaqué Mme Le Pen.

"Votre stratégie c'est de dire beaucoup de mensonges", a rétorqué le candidat du mouvement "En marche". "Vous êtes l'héritière d'un système qui prospère sur la colère des Français depuis des décennies", a-t-il dit lors de ce débat suivi par des millions de téléspectateurs.

Quatre grandes thèmes seront abordés pendant le débat qui doit durer un peu plus de deux heures en présence de deux journalistes qui posent les questions: économie, terrorisme, éducation et Europe.

Après dix jours d'une campagne à couteaux tirés entre les deux tours de la présidentielle, Emmanuel Macron, arrivé en tête au premier tour, est toujours donné vainqueur le 7 mai dans les sondages, aux alentours de 60% d'intentions de vote, mais l'écart semble se resserrer avec Mme Le Pen, très offensive.

Dans un scrutin très attentivement observé à l'étranger, les deux candidats doivent convaincre les nombreux électeurs indécis de leur apporter leur soutien, alors que le taux d'abstention pourrait dépasser les 22% dimanche.

Leurs programmes sont aux antipodes: libéral et pro-européen pour Emmanuel Macron, anti-immigration, anti-Europe et anti-système pour Marine Le Pen.

Le premier plaît surtout aux jeunes urbains, aux classes moyennes et aux milieux d'affaires. La seconde séduit les classes populaires, les ruraux et capte le ras-le-bol de Français victimes d'un chômage endémique.

"Ce n'est pas seulement deux personnalités, deux projets mais deux conceptions de la France, de l'Europe et du monde" qui s'affrontent, a estimé le président François Hollande.

Rituel de la vie politique française depuis 1974, le débat télévisé de l'entre-deux-tours constitue traditionnellement un moment fort et parfois décisif des campagnes présidentielles. - AfricaLog avec agence

Liens Sponsorisés