Trump en guerre ouverte avec son ex-avocat | Alog News | www.africalog.com
home

Trump en guerre ouverte avec son ex-avocat

Jul 25, 2018
Trump en guerre ouverte avec son ex-avocat

Donald Trump s'en est de nouveau pris mercredi à son ex-avocat Michael Cohen, qui a rendu public l'enregistrement d'une conversation entre les deux hommes, signe que l'ancien homme à tout faire du président pourrait accepter de collaborer avec la justice.

«Quel genre d'avocat enregistre ses clients? Vraiment triste ! » a gazouillé le président, qui a laissé entendre que la bande avait été raccourcie à dessein et qu'il s'agissait d'une manipulation.

«J'entends dire que d'autres clients et de nombreux journalistes ont aussi été enregistrés», a-t-il poursuivi. «Est-ce que c'est possible ? Dommage !»

Sur la bande sonore fournie à CNN par l'avocat de Michael Cohen, ce dernier évoque un transfert de fonds concernant «des informations» liées à «notre ami David», un sujet qui a visiblement déjà été abordé entre les deux hommes.

Il pourrait s'agir de David Pecker, ami de Donald Trump et patron du groupe de presse AMI, qui contrĂ´le notamment l'hebdomadaire Ă  scandale National Enquirer.

En août 2016, le titre avait acheté l'exclusivité du témoignage d'une ancienne playmate, Karen McDougal, qui affirme avoir eu une liaison de dix mois avec Donald Trump à cheval sur 2006 et 2007.
Le propos est elliptique sur l'enregistrement, mais, selon plusieurs médias américains, Michael Cohen et Donald Trump auraient bien évoqué la possibilité de racheter à David Pecker l'exclusivité du témoignage de Karen McDougal.

À la fin de l'enregistrement, celui qui n'est encore que candidat à la présidence évoque un paiement en espèces, mais Michael Cohen lui répond: «non, non, non».

Présent mardi soir sur le plateau de CNN après la diffusion de l'enregistrement, le conseiller de Michael Cohen, Lanny Davis, a dit avoir publié la bande pour montrer que la personne évoquant un paiement en liquide était Donald Trump, et non Michael Cohen.
«Les gens qui utilisent du liquide sont les trafiquants de drogue et les mafieux», a lancé Lanny Davis.
Les avocats du président ont contesté cette interprétation, affirmant que, lors de cet échange, Donald Trump disait à Michael Cohen: «ne paie pas en espèces... chèque».
Plus que le contenu de la conversation, l'intervention médiatique de Lanny Davis confirme que son client est maintenant lancé dans un combat pied à pied avec Donald Trump, dont il fut pourtant le plus fidèle lieutenant durant des années.

Objet d'une enquête fédérale, l'avocat avait déjà laissé entendre, il y a quelques semaines, qu'il n'excluait pas de collaborer avec la justice, ce qui impliquerait la révélation d'informations potentiellement compromettantes pour Donald Trump. - AfricaLog avec agence

Liens Sponsorisés