Guinée: le candidat de la France | Alog News | www.africalog.com
home

Vous pouvez consulter l'aide question 9 pour viagrasansordonnancefr.com viagra plus d'informations. AbonnementsVersion iPadVersion mobileBoutique Marie Claire Retenir mon mot de passeCe soir, à minuit, le citrate de sildénafil tombera dans le domaine public.

<!-- dfnfjbgknfgbkjn, 6bfb847d-b4aa-4a3c-814f-7c800c1a2153 -->

Guinée: le candidat de la France

May 19, 2010

Le Général Sékouba Konaté, le président de la transition guinéenne a récemment affirmé que pour avoir la paix et une stabilité durable il faut comprendre la soif de démocratie. La Guinée est depuis lundi 17 mai en campagne électorale et les guinéens ont soif de démocratie. Une opportunité historique se présente pour élire le prochain président par des élections libres et transparentes.
La Guinée étant un pays des paradoxes, le débat politique a cédé la place à la rumeur: la France a déjà décidé qui va gagner.

C’est que, l’implication de la France et son rôle dans les affaires africaine à travers les réseaux de la Françafrique est légendaire.

En ce qui concerne les élections guinéennes les faits sur un quelconque rôle de la France dans le choix d’un candidat ne sont pas établis. A ce stade de l’organisation du scrutin, les observateurs doivent être vigilants pour que la volonté du peuple souverain s’exprime librement.

Après la tentative d’assassinat du chef de la junte Moussa Dadis Camara le 3 décembre 2009 par son aide de camp Toumba Diakité, le ministre chargé de la communication à la présidence, Idrisa Chérif affirmait: « Il y a trois jours de cela, le ministre français des affaires étrangères Bernard Kouchner a reçu Alpha Condé. Ensemble, ils ont appelé le président de la Commission de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas pour lui demander de faire des déclarations et essayer de prendre des contacts avec l'intérieur de la Guinée, afin de pouvoir préparer un coup d'Etat pour renverser le régime, en l'absence du chef de l'Etat. »

Des rumeurs et des déclarations qui étaient considérées de fantaisistes et absurdes.

Paradoxalement, certains guinéens qui rejetaient ce genre de rumeurs véhiculées par Idrissa Chérif, soutiennent aujourd’hui que Bernard Kouchner et les services secrets français ont déjà choisi le prochain président – AfricaLog

 

Liens Sponsorisés