AfricaLog.com – Le portail de l’actualité sur l’Afrique et le Monde
home

Gloria Mika : “Il est important pour la stabilité du Gabon que les élections ne soient entachées par aucunes irrégularités”

Aug 27, 2009

“Que les candidats soient bons joueurs, que le meilleur gagne et que le peuple gabonais soit le vrai vainqueur”. C’est le motto des “anges gardiens du Gabon”, un mouvement initié par Gloria Mika Ndzila, qui compte jouer un rôle pour que les élections du 30 août se déroulent dans la transparence. Elle est née au Gabon, d’un père gabonais et d’une mère grecque, a débuté dans le mannequinat après avoir participé à Model Search America. Elle a par la suite défilé pour des grandes marques comme Escada et Ungaro. 

AfricaLog: Quel est selon vous le bilan de 42 ans de pouvoir d‘Omar Bongo au Gabon?

Gloria Mika : Le bilan est perçu comme positif pour certains et négatif pour d'autres. Ce sur quoi tout le monde s'accorde est qu'il a laissé le pays dans une relative stabilité. La question est: serons-nous capable de préserver cet héritage de paix en tournant cette page de l'Histoire du Gabon

AfricaLog: Avant la mort du président Bongo il y avait une affaire des "biens mal acquis" qui déferlait la chronique. Pensez vous que les biens d’Omar Bongo doivent revenir à l’Etat Gabonais?

Gloria Mika : Le combat que mènent les ONG face à l'affaire des biens mal acquis n'est pas le même que le mien. Moi je me bats principalement pour la transparence dans le déroulement du processus électoral.

AfricaLog: Vous avez fondé les « anges gardiens » pour surveiller les élections au Gabon. Pourquoi avoir du doute sur la transparence du scrutin?

Gloria Mika : Nous allons à une élection à un tour avec 23 candidats et donc la probabilité que le futur Président soit élu avec moins de 20% du suffrage. Il ne sera donc pas représentatif de l'ensemble de la population Gabonaise. Il est donc important pour la stabilité du pays que ces élections ne soient entachées par aucunes irrégularités qui feraient douter de la légitimité du futur président. Je pense d'ailleurs que dans le contexte actuel, il aurait été preferable d'avoir une élection à deux tours.

AfricaLog: La présidente intérimaire du Gabon, Rose Francine Rogombé a appelé, à faire barrage aux « fauteurs de troubles ». Votre approche est très médiatisée. Vous sentez-vous visé?

Gloria Mika : Pas du tout.

AfricaLog: Vous ne soutenez aucun candidat à l’élection présidentielle. Pourquoi?

Gloria Mika : Personnellement, en tant qu'Ange Gardien et dans le cadre de l'initiative que je sers, il est nécessaire pour moi de garder une certaine neutralité car l'objectif de mon engagement n'est pas de faire la promotion de quel que candidat que ce soit.

AfricaLog: Pouvez-vous nous donner le portrait du président idéal pour le Gabon de demain?

Gloria Mika : Avant tout, un président choisi par le peuple.

AfricaLog: Vous êtes mannequin, et maintenant une jeune femme engagée. Qu’est ce que vous avez appris sur votre pays depuis le lancement de votre organisation citoyenne?

Gloria Mika : Ce qui m'a le plus touché, c'est l'amour des Gabonais pour leur pays.

 

Pour plus d’informations visitez www.lesangesgardiensdugabon.com

 

Quelques photos de Gloria Mika dans la galerie: ALog Parade

Propos recueillis par André Brikop

 

Liens Sponsorisés